mentions légales

Lors de l’exposition Le dissert de Retz au Passage de Retz fut publiée une interview apocryphe de Raymond Hains et, le dédicaçant au cours de la soirée, il en endossa tout naturellement la paternité. L’art hacheur, le voleur de tôles et l’amoureux de la Palissade, y raconte un voyage qu’il aurait effectué au Moyen-Orient où jamais il ne se rendit. Y foisonnent des jeux de mots dans le droit fil de son maître en la matière, le marquis de Bièvre. Le titre même n’annonce-t-il pas la couleur en fustigeant les raseurs ? Ara, Méhara, Bouchara... À ras, mais à ras, bouc à ras.