mentions légales

Moi, Pierre Rivière,
j'ai inspiré Gustave Flaubert

Victorine et Victor
Qui eurent pour mentor
Bouvard et Pécuchet
Sont en réalité
Frère et sœur de Rivière
Le Touache de Flaubert
Qui par son « Mémoire »
Est le père de la « Série noire »
Michel Foucault le lit
Et Le Roy Ladurie
Aux ruines de la guerre
Associa le pôvre hère.

Feuilletez le livre : cliquez sur les bords des pages ou sur les boutons sous le livre.

Face à la façade miraculeusement toujours debout, les allemands ayant incendié le château en 1944 lors de leur retraite de Normandie, Thury, tueries ! notre éminent cicérone nous conta que madame la comtesse Antoinette d’Harcourt…

En effet, la légende veut qu’au relais des Trois Mas à Collioure, la comtesse aurait eu, comme partenaire d’alcôve, Arletty. De Collioure, elles allèrent ensemble voir les Lautrec du musée d’Albi, madame la comtesse étant, ceci explique cela, une descendante de Gérard, le peintre qui immortalisa madame Récamier. Quant à Arletty, enfant, elle avait lancé à la célèbre cancanneuse, immortalisée par Lautrec, devenue dompteuse à la fête à Neu-Neu :

« Ils z’ont des faux crocs, vos lions, madame La Goulue ? »

Un demi-siècle plus tard, n’ayant rien perdu de sa gouaille, quand on l’interrogeait à propos de son intimité avec Antoinette, Arletty répondait :

« On ne nous a pas photographiées glotte à glotte ! »

Les peines, afflictions et chagrins domestiques dont son père souffrait de la part de sa mère, Pierre Rivière espérait l’en délivrer en la tuant en même temps que sa soeur et son frère qui avait pris le parti matriarcal.

Et, de penser que l’occasion était venue, pour lui, de s’élever, que son nom allait faire du bruit dans le monde, que par sa condamnation à mort, il se couvrirait de gloire et que dans les temps à venir ses idées seraient adoptées et que l’on ferait son apologie.

Puisque Bonaparte avait fait périr des milliers de personnes pour satisfaire à de vains caprices [dont, sur le champ de bataille d’Austerlitz, le colonel Bourdon, du dit boulevard où se rencontrèrent, pour la première fois, Bouvard et Pécuchet], pourquoi lui, Pierre Rivière laisserait-il vivre une femme qui troublait la tranquillité et le bonheur de son père ?

Parodie impériale ? Simulation de ce qui va advenir ? Dans le jardin familial, s’imaginant les rangs de choux comme des soldats alignés en ordre de bataille, parmi les choux Pierre Rivière nomme des chefs et coupe certains choux déclarés tués ou blessés.

Depuis que Bouvard et Pécuchet avaient assisté à la messe de minuit, entendu le serpent ronfler, vu l’encens fumer et les dos se courber au tintement d’une clochette, que quelques temps après ils s’approchèrent de la sainte table :

« Jour heureux, sainte allégresse

« Où Dieu s’est fait ma nourriture

« Oh, jour heureux, sainte allégresse

« Faut-il te voir si tôt finir…

Et depuis que, pour obtenir le « don de persévérance, ils avaient résolu de faire un pèlerinage à Notre-Dame de la Délivrande…

Le père de Pierre Rivière les y avait précédé pour y porter son fils Prosper, devenu Victor, car « il avait mal à la vue ».

C’est alors que la commisération…

Le coeur simple de Bouvard et celui de Pécuchet se mirent à vibrer.Aider deux malheureux n’était-ce pas la première manifestation d’âmes fraîchement irradiées par cette vertu théologale qu’est la charité ?

Astrologie

Premier exercice :

1. Mettre un fauteuil au milieu de la salle d’étude et déclarer qu’il est le soleil.

2. Se déclarer être la terre et tourner autour du fauteuil d’un mouvement elliptique.

3. Tout en tournant, affirmer, objet de la démonstration, que la terre se meut autour du soleil, « comme moi ».

Deuxième exercice :

1.Allumer une chandelle et tenir le bougeoir allumé dans la main droite en déclarant qu’elle est le soleil.

2. S’étant muni d’une orange, la prendre et la tenir inclinée dans la main gauche en déclarant qu’elle est, en miniature, la terre.

3. Promener le bougeoir alentour de l’orange pour démontrer l’éclairement tournant : d’une partie dans la lumière à une partie dans l’ombre, en déclarant, péremptoirement, « le jour et la nuit ».

Histoire

Énumérer quelles sont les beautés que la France comporte :

1. Le chêne de Saint-Louis, mais cacher que le Saint-Roi en croisade, à Damiette, fut en prison, comme…

Histoire

[beautés que la France comporte]

2. Jeanne d’Arc, en parler « aux assauts devant » et surtout pas du bûcher afin de ne pas montrer où la gageure peut mener, comme…


Livret certifié conforme
aux préceptes enseignés
par Bouvard et Pécuchet.